Cadres seniors : quels leviers actionner pour retrouver un emploi ?

Cadres seniors : quels leviers actionner pour retrouver un emploi ?

Publié le 27/01/2022

Différents leviers peuvent être actionnés par les cadres seniors pour surmonter les difficultés rencontrées dans leur recherche d’emploi : développer sa connaissance du marché du travail, adopter une posture « d’offre de services », mobiliser son réseau, être flexible sur ses critères de recherche d’emploi. L’accompagnement permet d’utiliser efficacement ces différents leviers.

Développer sa connaissance du marché du travail afin d’affiner son projet professionnel 

Il s’agit pour les cadres seniors demandeurs d’emploi de commencer par acquérir une connaissance du fonctionnement du marché du travail, des profils recherchés par les entreprises et des pratiques de recrutement. Cette étape permet de préciser son projet professionnel en identifiant ses points forts, que ce soit l’expérience, les compétences ou les soft skills et de préciser sa stratégie de recherche d’emploi. Les profils de cadres seniors sont reconnus en premier lieu pour leur expérience et la maîtrise de leur domaine d’expertise. Il est donc important de faire ressortir ces atouts dans les candidatures. 

Désamorcer les préjugés sur l’âge et adopter une posture « d’offre de services » aux entreprises

Il est important de désamorcer les représentations négatives des recruteurs sur l’âge et l’adaptabilité des cadres seniors, notamment en rendant visible pour l’entreprise la plus-value apportée par l’expérience - en management ou gestion de situations complexes ou sensibles par exemple -, l’expertise et le savoir-être. Il convient d’acquérir un positionnement « d’offreurs de service » et non pas de demandeur d’emploi. Il peut aussi être mis en avant la capacité à répondre à des besoins ponctuels ou de court terme sur des postes où une opérationnalité immédiate est nécessaire. 

Constituer, entretenir et mobiliser son réseau 

Le réseau professionnel est essentiel dans le processus de recherche d’emploi, pour recueillir de l’information sur les besoins des entreprises, notamment pour accéder aux emplois qui ne font pas l’objet de la publication d’une offre d’emploi Il permet aussi d’approcher directement les recruteurs potentiels. Il s’agit également de constituer et d’entretenir son réseau et sa connaissance du marché du travail dans son secteur, par une démarche de veille, tout au long de sa carrière, en anticipation de l’éventualité d’une période de chômage. 

Être flexible sur ses critères de recherche d’emploi et être disposé à faire des concessions 

De nombreux cadres seniors ont intégré la nécessité, pour accroître leurs chances de retour à l’emploi, de faire des concessions, en premier lieu sur le niveau de responsabilité et le temps de travail. Ils sont cependant moins enclins à réviser à la baisse leurs prétentions salariales. De même, envisager d’autres statuts d’emploi que le salariat en CDI peut s’avérer être un levier efficace de retour à l’emploi. Il importe d’être ouvert, dès le début de la recherche, au CDD, à l’intérim, ou à des formes alternatives d’emploi, comme le portage salarial par exemple, afin d’effectuer des missions courtes ou de management de transition. La création d’entreprise peut aussi être envisagée.

Être accompagné permet d’utiliser efficacement ces différents leviers

L’accompagnement par des acteurs experts (Apec, Pôle emploi…) est un réel atout, notamment pour définir son projet, identifier ses compétences et les valoriser. Il met notamment à disposition une information ciblée et/ou dirige vers les sources d’informations permettant d’affiner sa connaissance du marché du travail. Il oriente vers des prestations dédiées, comme la préparation aux entretiens. Il facilite également la maîtrise des canaux et outils, et surtout permet de gagner du temps. Il aide par ailleurs à faire face aux périodes de découragement en procurant une écoute et dans certains cas un soutien psychologique, et à rebondir face aux échecs.  

Source : Apec/Pôle emploi, Les cadres seniors de 55 ans et plus demandeurs d’emploi, janvier 2022