Soigner l’expérience candidat ou comment capitaliser pour de futurs recrutements
L’avis de nos experts
Marie-Andrée Joulain

Soigner l’expérience candidat ou comment capitaliser pour de futurs recrutements

Publié le 07/09/2020 par Marie-Andrée Joulain
Dans votre rôle de recruteur, vous avez le choix entre 2 postures : le "fast recruteur" qui consomme et jette les candidatures et le "slow recruteur" ou "recruteur durable" qui développe une communauté de candidats et de candidates en les considérant comme ses possibles collaborateurs de demain.

Baissez le niveau d’urgence de vos recrutements

Décréter un recrutement « urgent » a rarement permis de réduire les délais, et pourtant… Vos managers vous demandent de lancer un recrutement pour un poste de commercial ? Le plus souvent, on vous met un bon « coup de pression » parce que c’était pour hier. On ne prend pas la peine de redéfinir le besoin : « On veut le même que la dernière fois ». Et bien sûr, vous êtes seul sur ce dossier, en plus de tous les sujets RH en urgence à traiter. C’est ainsi que, pour mener à bien cette mission, vous engagez une énergie folle, dans la précipitation, pour un résultat au final pouvant être décevant. Le recrutement va peut-être prendre six mois, douze mois ou plus. Et pendant ce temps :

  • le poste reste vacant,
  • la frustration est importante,
  • l’image interne du service RH est en berne,
  • et votre moral en prend un coup.

Et si prendre le temps de la relation, c’était gagner du temps pour demain ?

Soignez les points de contacts avec vos candidats, pour une relation durable

Prenez un peu de temps pour soigner la relation avec tous ces candidats, éconduits aujourd’hui, mais peut-être précieux demain. Voici une proposition de plan d’action :

  • Tout d'abord, votre offre d’emploi donne envie et vous ouvrez vos critères de profil,
  • Vous répondez à tous les candidats qui ont envoyé une candidature – avec une réponse différenciée en deux ou trois  grandes catégories – et un texte humain, qui mesure le temps qu’ils ont pris et l’intérêt qu’ils ont marqué pour votre entreprise,
  • Vous appelez tous ceux que vous avez reçus en rendez-vous. Vous leur expliquez pourquoi vous ne les avez pas retenus et vous leur donnez un conseil pour réussir leur recherche d’emploi.
  • Et bien sûr, vous soignez l’intégration de votre nouveau collaborateur ou votre nouvelle collaboratrice.

"Candidat, ce n’est pas parce que l’on ne vous recrute pas aujourd’hui,  que l'on ne vous recrutera pas demain."

Encouragez-les tous, y compris bien sûr ceux que vous aurez contactés directement, à vous suivre sur les réseaux sociaux, que ce soit votre profil professionnel ou votre page entreprise.

  • Vous vous constituez un vivier (déjà qualifié) mis à jour par les candidats eux-mêmes.
  • Quand vous postez une information – y compris vos offres d’emploi - vous vous adressez à toute votre communauté de candidats potentiels.
  • Vous facilitez ainsi la visibilité de vos besoins en recrutement de demain auprès d’un vivier déjà pré-qualifié par vos recrutements précédents.

À propos de l’auteure

Marie-Andrée Joulain est consultante relations entreprises à l’Apec Pays de la Loire et community manager. Elle est diplômée de l’université catholique de l’Ouest, en psychologie sociale, certifiée de l’ESC Clermont « Parcours Consultant RH», et du CFPJ « Community manager ». Elle accompagne les entreprises dans leurs recrutements, marque employeur et gestion des compétences.

Voir tous les avis de nos experts