Comment négocier votre rémunération en entretien de recrutement

Comment négocier votre rémunération en entretien de recrutement

Publié le 25/10/2019

Aborder la question du salaire en entretien de recrutement n’est jamais simple. Peut-être même que, mal à l’aise vous avez plutôt tendance à éviter la question ou vous vous contenter d’accepter la proposition du recruteur. En effet, pour obtenir la rémunération que vous estimez mériter, il vous faudra vous préparer et affuter vos arguments. Voici nos conseils.

 

Arrivez avec une idée de ce que vous valez


Difficile de négocier son salaire si vous ne savez pas vraiment combien vous valez sur le marché de l'emploi. Alors, avant même de commencer les négociations salariales avec un employeur éventuel, vous devez déterminer la valeur de votre travail, de vos compétences et de votre expérience et votre plus-value pour l’entreprise avec laquelle vous avez l’entretien. Et d’ailleurs, plus l'entreprise est en plein développement, plus vos marges de manœuvre seront importantes. Prenez le temps de rechercher les niveaux salaires correspondant à votre secteur, votre fonction et lieu d’exercice. En effet, la géographie peut également jouer un rôle important. Le même travail, même pour la même entreprise, peut proposer un salaire différent à Paris, où le coût de la vie est élevé, par rapport à ceux des autres régions où le coût de la vie est moins élevé.
Plus vous en saurez et plus vous gagnerez en crédibilité et plus vous serez prêt à faire valoir votre point de vue pour obtenir une rémunération réaliste et raisonnable qui vous correspond. Vos principales sources d’information, sont les différentes enquêtes salaires menées chaque année, les calculateurs de salaire gratuits, des sites comme glassdor qui recueillent les déclarations des salariés par entreprise et par secteur sur leur rémunération. Mais aussi les associations d'anciens élèves tout comme votre réseau : vos amis ou anciens collègues.
Et n’oubliez pas que les négociations salariales peuvent inclure tous les aspects de la rémunération : le salaire, les bonus, les options d'achat d'actions, les vacances et bien plus encore. Surtout si vous n’avez pas beaucoup marge pour négocier votre salaire.

 

N'abordez pas le sujet d'entrée de jeu


Attendez le moment opportun. Commencez donc par être patient et voir si le recruteur aborde la question en vous donnant un aperçu de ce à quoi vous pourriez prétendre. Vous pouvez être à l’initiative du sujet  seulement une fois que vous aurez défendu vos compétences et que vous vous serez rendu attractif après de votre interlocuteur mais aussi une fois que les contours du poste et de vos responsabilités auront été bien définis. Faite en sorte d’obtenir une fourchette salariale sans avoir à vous prononcer préalablement. Vous pouvez par exemple demander : Quelle est votre fourchette de salaire pour ce poste ? Ou  quelle rémunération avez-vous envisagé pour ce poste ? Que vous ayez lancé le sujet ou non, soyez à la fois ferme et raisonnable et montrez-vous ouvert à la discussion.


Demander des précisions sur la rémunération énoncée


Vous êtes dans le flou ou vous avez des doutes alors n’hésitez pas et faîtes-vous bien préciser, par exemple, si le montant que l'on vous propose est brut ou net de charges, s'il sera complété par des primes ou par d'autres avantages, et si oui, lesquels etc Aussi, lorsque l'on vous donne un montant de salaire mensuel, demandez s'il est calculé sur douze ou treize mois.
Prenez votre temps: une fois que vous avez reçu l'offre, vous n'avez pas besoin de l'accepter (ou de la rejeter) tout de suite. Un simple "j'ai besoin de réfléchir" peut vous permettre d'augmenter l'offre initiale.


Répondre à une demande explicite sur vos prétentions salariales


Si on vous demande quelles sont vos exigences salariales, dites qu'elles sont ouvertes en fonction du poste et de la rémunération globale. Ou dites par exemple que vous souhaitez en savoir plus, ou encore plus, sur les responsabilités et les défis que vous allez avoir à relever avant de vous prononcer. Si malgré tout vous êtes obligé de donner un chiffre, indiquez une échelle de salaire en informant que vous vous basez sur les recherches que vous avez effectuées en citant vos sources.


Le salaire est inférieur à ce que vous souhaitez


Ne cédez pas sans avoir argumenté. Prouvez par les faits que vous valez bien ce que vous demandez. N’hésitez pas à revenir sur certains points évoqués au cours de l’entretien. Puis développer vos arguments sur vos compétences et sur des projets que vous avez menés à bien en adéquation avec le poste. Et n’oubliez pas de mentionner vos soft skills.


Et n’hésitez pas à formuler une contre-proposition !

 

Article rédigé par J.Bordier

Voir tous nos conseils