Recruter des cadres non français : nos conseils pratiques

Recruter des cadres non français :  nos conseils pratiques

Publié le 05/07/2024

Une idée reçue très fréquente est que recruter un travailleur étranger est complexe. Face aux difficultés pour trouver les compétences adéquates voici les infos essentielles pour vous aider à y voir plus clair et ne pas vous priver de la perle rare dont vous avez besoin.

Travailleurs de l'UE/EEE et accords bilatéraux, même situation que ceux de nationalité française

Les citoyens et citoyennes de l'UE, de l'Espace économique européen (EEE) ou d’un État signataire d’une convention bilatérale avec la France, tels que la Suisse, Monaco, Andorre et Saint-Marin, peuvent travailler en France sans autorisation de travail. Ils bénéficient des mêmes conditions que les Français. 

 

Autorisation de travail pour les travailleurs hors UE

Pour embaucher un travailleur provenant d’un pays hors de l'Union européenne (UE), une autorisation de travail est nécessaire. Cette autorisation est délivrée par la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). Les articles R 5221-41 et suivants du Code du Travail fournissent des informations détaillées sur cette procédure. Pour plus d'informations, nous vous invitons à visiter le site de l’OFII : www.ofii.fr.

 

Des différences selon les types de contrats

Les démarches administratives varient en fonction du type de contrat. Par exemple, les procédures diffèrent entre un contrat à durée indéterminée (CDI) et un contrat à durée déterminée (CDD). De plus, les visas spécifiques pour les travailleurs saisonniers, les stagiaires, ou les cadres en mission impliquent des procédures distinctes. Il est crucial de prendre en compte les particularités de chaque type de contrat pour éviter toute confusion et une perte de temps.

 

Test du marché du travail

Une autre idée largement répandue est qu’il faut obligatoirement que l’employeur prouve qu'aucun candidat ou candidate français ne peut ne peut tenir le poste avant d'embaucher un étranger, mais cette exigence ne s'applique pas à tous les cas. Appelé « test du marché du travail », ce processus est requis pour certaines catégories d'emplois et de travailleurs. Cependant, des exemptions existent, notamment pour les métiers en tension, les cadres, ou les diplômés étrangers de l'enseignement supérieur français. 

 

Simplification de démarches administratives

En France, beaucoup d’idée fausses entourent le recrutement des travailleurs non français, en vous informant correctement et en suivant les procédures, vous pouvez le faire efficacement et sans tracas. Les initiatives récentes, comme le guichet unique des préfectures pour les demandes de titre de séjour et l’utilisation de plateformes en ligne, ont considérablement simplifié les démarches administratives. De plus, les consultants et consultantes de l’Apec peuvent vous conseiller tout au long du processus. Ils vous aideront à recruter les talents nécessaires au développement de votre entreprise.
 

Voir tous nos conseils