Le réseau : canal de recrutement à travailler

Le réseau : canal de recrutement à travailler

Publié le 22/12/2020

Canal de recrutement très prisé par les professionnels et considéré comme une voie d’avenir par les nouvelles générations de cadres, le réseau est incontournable. Comment le travailler, l’exploiter pleinement mais aussi et surtout comment y intégrer les jeunes diplômés, pour qui cette étape se révèle plus complexe et stressante qu’il n’y paraît ?

Le rapport des jeunes diplômés au réseau : une étape essentielle mais complexe

Source de stress pour 43% des jeunes diplômés interrogés fin 2019, quel que soit leur niveau d’études, le réseau est perçu par 51% d’entre eux comme le moyen de recrutement de demain, devant les modes de recrutement classiques comme l’annonce (22%) ou le forum (16%) et les plateformes. 80% des jeunes diplômés voient par ailleurs le réseau comme une véritable opportunité pour que les employeurs se tournent davantage vers leur personnalité que leur CV.*

Les entreprises ne doivent donc pas hésiter à privilégier ce canal de recrutement, tout en jouant la carte de la proximité : lorsqu’aucune rencontre professionnelle n’a été organisée au préalable, 26% des jeunes diplômés ne savent pas qui contacter, et 13% ne se sentent pas légitimes pour solliciter les recruteurs.

 

Cultiver son réseau, oui, mais comment faire ? 

Cultiver son réseau de jeunes diplômés, c’est avoir le réflexe, en permanence, d’échanger puis d’entretenir le lien, que ce soit avec d’anciens stagiaires et alternants ayant travaillé au sein de l’entreprise – il est important de garder un lien privilégié avec ces ressources pour les réactiver au moment opportun – ou avec les écoles et les réseaux d’alumni. « Il s’agit, à chaque information intéressante, explique Jean-Michel Regnier, directeur des ressources humaines de l’entreprise CELESTE, de se demander si elle peut être utile à son réseau, de faire circuler les bonnes idées et les « bons plans » dans une logique de cercle vertueux car plus on pense à son réseau, plus le réseau pense à vous. Dans notre secteur des télécoms, cette démarche est indispensable pour attirer et recruter les jeunes talents dont nous avons besoin. »

 

Le réseau : un canal de recrutement et de création de lien particulièrement efficace

Côté jeunes diplômés, le réseau est un coup de pouce pour compenser un CV encore peu fourni et une concurrence sur le marché de l’emploi encore renforcée par la crise. « C’est plus rassurant de postuler lorsque le recruteur que l’on connaît déjà nous confirme que l’on peut correspondre. On évite ainsi la crainte d’un refus, qui peut être parfois violent », explique Juliette, diplômée d’un master de marketing.

Côté entreprises, c’est l’occasion de rester connecté au marché de l’emploi, mais aussi de limiter les erreurs de recrutement en nouant de premiers contacts informels avec des professionnels, futures recrues. Face à 56% des jeunes actifs qui jugent qu’une rencontre avec des pairs ou professionnels permet d’apporter une information plus fiable sur le poste et l’entreprise, les recruteurs ont en effet tout intérêt à inciter leurs collaborateurs à aller à la rencontre des jeunes diplômés.

Le réseau représente une composante de la vie professionnelle qu’il est préférable de développer le plus tôt possible pour bénéficier rapidement de ses effets, encore plus en temps de crise !

 

 

*Source : L’Observatoire du premier emploi, 2020, My Job Glasses x Ipsos

Voir tous nos conseils