Quand le matching vole au secours des jeunes !

Quand le matching vole au secours des jeunes !

Publié le 22/12/2020

Et si les recruteurs avaient déjà à leur disposition une solution leur permettant de valoriser les compétences des jeunes diplômés et favoriser leur embauche, tout en garantissant une meilleure adéquation entre le poste proposé et le profil proposé ? Nouveau regard sur le matching !

L’âge ne fait pas forcément l’expérience…

La jeunesse d'un candidat peut parfois être interprétée comme un manque d’expérience… et de compétences. Des raccourcis trop souvent systématiques qui peuvent priver l’entreprise d’un profil compétent et adéquat. Les critères de recrutement  doivent s’ouvrir pour se libérer des automatismes et intégrer davantage les compétences, les soft skills, la motivation des candidats ainsi que leur capacité d’adaptation.


Le matching : la solution pour favoriser les candidatures des jeunes diplômés ?

La technologie est un bon moyen de s’affranchir des biais cognitifs et de guider les recruteurs vers des profils qu’ils auraient peut-être spontanément écartés. Les algorithmes de matching, bien connus des recruteurs et auxquels l’Apec recourt depuis plusieurs années, permettent de rationaliser la démarche et d’établir des correspondances entre d’une part les compétences et motivations du candidat et d’autre part les besoins du poste à pourvoir. 

À partir d’un questionnaire, l’algorithme calcule un certain degré de compatibilité sur un spectre de critères plus large que celui que permettrait un entretien de recrutement. Vincent, chargé de recrutement dans une PME varoise, est enthousiaste : « le matching me permet de gagner du temps dans mon sourcing et me propose des profils de cadres qui possèdent les compétences adaptées, et me surprennent par leur l’âge !» « Grâce au matching, la personnalité, les compétences et la motivation priment sur le nombre d’années d’expérience : tous les professionnels sont sur un pied d’égalité et les jeunes peuvent tirer leur épingle du jeu ! » confirme par ailleurs Pierre Giraud-Drogoul, consultant relations entreprises à l’Apec. Ces outils, dont la fiabilité ne cesse de s’accroître, sont donc à reconsidérer à la faveur des compétences vs l’âge des candidats.

 

Voir tous nos conseils