“La démocratie en entreprise, un modèle qui donne du sens au travail” Youssef Achour, Président du groupe Up, créateur des chèques déjeuner devenu UpDéjeuner

Publié le 31/01/2023

Le groupe Up est une société coopérative et participative (Scop) qui ambitionne de devenir également une entreprise à mission. Son Président nous explique un concept qui lui tient à cœur, celui de « démocratie en entreprise ».

À quoi correspond le modèle de « démocratie en entreprise » que vous mettez en œuvre à l’échelle de votre groupe ?

Youssef Achour : Une entreprise démocratique, c’est une entreprise dans laquelle le processus de prise de décision n’est pas détenu par les actionnaires, mais par l’ensemble des salarié·es-sociétaires. Ces derniers ont la possibilité de s’exprimer sur un certain nombre d’orientations stratégiques, et d’élire directement celles et ceux qui gouvernent l’organisation. Ce sont ces principes qui régissent depuis sa création, il y a bientôt 60 ans, la coopérative à la tête du groupe Up. En tant que Scop (société coopérative et participative), nous donnons autant d’importance au capital humain qu’au capital financier. Nous fonctionnons sur le principe « un salarié associé = une voix », qui permet à nos 750 salarié·es actionnaires d’avoir un impact sur la vie de l’entreprise, quels que soient leur statut, leur ancienneté et le montant du capital investi. Plus globalement, la démocratie est pour nous un état d’esprit, une manière de vivre l’entreprise : la hiérarchie est bien sûr respectée, mais nous sommes extrêmement attentifs au dialogue. Il s’agit de convaincre et non pas de contraindre, car nous préférons proposer des projets qui ont du sens et qui sont partagés par l’ensemble des sociétaires et associent les 3 500 salarié·es du groupe.

Comment cela se concrétise-t-il au quotidien, notamment au niveau du management et de la gouvernance ?

Concrètement, chaque personne salariée, au bout d’un an d’ancienneté, peut demander à être sociétaire de l’entreprise, et donc bénéficier du « package » relatif à ce statut : la possibilité de s’engager, de participer aux processus de décision, de voter, etc. Devenue sociétaire, la personne peut élire tous les 4 ans les salarié·es qui siègent au conseil d’administration comptant également 3 organisations syndicales. Au-delà de ces aspects de gouvernance, les collaborateurs et collaboratrices sont encouragés à intégrer un syndicat, car cet engagement est synonyme de dialogue, de partage d’idées et d’amélioration collective. Par ailleurs, chaque conseil d’administration fait l’objet d’un compte-rendu oral partagé auprès des sociétaires, qui sont ainsi informés des décisions prises. 

Quels avantages voyez-vous à ce modèle ?

Pour les équipes, ce modèle présente des opportunités pour s’impliquer dans la vie de l’entreprise et donner du sens à leur travail. Pour l’entreprise, il s’agit d’un gage de pérennité et de résilience en investissant dans des projets avec une démarche de long terme. Ce modèle nous incite en permanence à nous questionner sur notre fonctionnement : faut-il maintenir tel processus ? Développer tel produit ? 

Ce sont ces questionnements, notamment, qui nous ont conduits à prendre deux décisions majeures : le choix de dissocier les mandats de président et de DG, et le projet de devenir une entreprise à mission. Introduit par la loi Pacte, ce statut permet aux entreprises de mieux intégrer les impacts sociaux, environnementaux et sociétaux à leurs activités. Ce dernier objectif est primordial pour nous : il nous permettrait de davantage mettre en lumière nos engagements culturels, éducatifs, sociaux et solidaires, et d’aligner notre statut à nos valeurs et nos solutions qui sont des moyens de paiement à utilité sociale et locale (UpDéjeuner, UpCadhoc, UpCohesia, Chèque culture, chèque lire, etc.). Nous convoquons l’ensemble des sociétaires en janvier 2023 pour voter cette nouvelle orientation qui impacte nos statuts.

Quel impact ce modèle a-t-il sur les recrutements et la fidélisation des talents ?

Nous constatons que le modèle coopératif est très attractif en matière de recrutement et de marque employeur. Certains collaborateurs et collaboratrices qui nous rejoignent sont déjà convaincus par notre fonctionnement : ils sont attachés aux entreprises qui racontent une histoire, et souhaitent travailler dans un groupe qui leur ressemble. D’autres sont agréablement surpris par le parcours original que nous proposons, et la possibilité de devenir un sociétaire coopté par ses pairs très rapidement. C’est un argument souvent décisif pendant la phase de recrutement. 

Le modèle coopératif a également un impact très positif sur la fidélisation puisque les comparatifs annuels montrent que notre taux de turn-over est beaucoup plus faible que la moyenne des entreprises s’élevant à 8,6% en 2021. Il s’explique par une gouvernance plus juste et plus équilibrée, qui tient mieux compte des femmes et des hommes qui créent la richesse. Elle est forcément un atout pour la relation de confiance qui unit la personne salariée à son organisation ! 

 

 

À propos de Youssef Achour

Après un parcours de plus de 20 ans au sein de l’entreprise, Youssef Achour est élu administrateur du groupe Up en 2007 et en est devenu le Président DG en 2019. Il est également investi en parallèle dans des mouvements associatifs qui agissent en faveur de l’insertion des jeunes de quartier, des populations migrantes et des femmes isolées. 

 

À propos du Group Up

Up crée des solutions de paiement et des services à utilité sociale et locale qui donnent aux entreprises et aux collectivités les moyens d’agir pour améliorer le pouvoir d'achat et la qualité de vie des salarié·es et des citoyens dans les territoires. Ses marques notoires sont le titre-restaurant UpDéjeuner, les titres cadeaux UpCadhoc, UpChèque Lire ou Culture et UpCohésia. Acteur de l’ESS et fidèle à son modèle coopératif, Up contribue à une société plus durable qui place l’Humain au cœur de l’économie. Le Groupe compte 2 951 collaborateurs dans le monde et a réalisé un chiffre d'affaires de 566 millions d’euros en 2021. 
 

Voir tous nos conseils