Recrutement de cadres en PME : atouts et faiblesses

Recrutement de cadres en PME : atouts et faiblesses

Publié le 16/03/2020

Lorsqu’elles font état de difficultés pour recruter des cadres, les PME évoquent avant tout leur localisation et les conditions financières qu’elles peuvent proposer. Leur taille, loin d’être un inconvénient à leur avis, constituent plutôt un facteur d’attractivité pour les candidats et les candidates.

Une majorité de PME ressentent des difficultés de recrutement de cadres

57 % des PME ayant recruté un cadre au cours des deux dernières années expriment avoir eu des difficultés. C’est plus fréquemment le cas pour les plus petites structures (59 %) que pour celles de 50 salariés et plus (51 %). Les difficultés sont plus ressenties en Île-de-France (60 %) qu’en Province (54 %). Enfin, les entreprises implantées dans les grandes agglomérations (60 %) se disent également plus en difficulté que dans les agglomérations de moins de 50 000 habitants (54 %).

Des faiblesses imputées à la localisation de l’entreprise et aux salaires proposés

Interrogées sur ces difficultés de recrutement, les PME mettent en avant plutôt les caractéristiques de l’entreprise (52 %) que celles des candidats (31 %). Les principaux inconvénients qu’elles relèvent tiennent aux avantages, salaires ou évolutions proposés (20 %) et à leur localisation (19 %). Elles évoquent aussi leur manque de moyens et/ou de compétences pour recruter (13 %). En revanche, le fait d’être une PME leur apparait assez peu comme un handicap (5 %).

Conditions de travail et entreprise à taille humaine, forces des PME

Dans le même temps, les PME sont conscientes de leurs atouts pour recruter. Parmi les avantages qu’elles se reconnaissent proposés aux candidats (50 %), elles mentionnent notamment les conditions d’emploi et/ou de travail et la taille de l’entreprise et/ou son caractère humain. La qualité et le type de leur activité (29 %), principalement leur réputation, constituent un autre facteur d’attractivité, tout comme leur dynamisme et leur flexibilité (27 %), liés le plus souvent à leur capacité d’innovation et/ou à leur jeunesse.

Source : Apec, Le recrutement de cadres dans les PME, mars 2020