Recrutement de cadres : comment procèdent les entreprises ?

Recrutement de cadres : comment procèdent les entreprises ?

Publié le 25/10/2019

L’offre d’emploi reste le premier canal utilisé pour recueillir des candidatures, mais les réseaux gagnent en importance dans le sourcing comme dans le choix des candidats. Pour l’avenir, les recruteurs misent essentiellement sur le développement de leur marque employeur.

L’offre d’emploi, premier moyen de sourcing de cadres

En 2018, 89 % des entreprises ont publié une offre d’emploi lors de leur dernier recrutement de cadre, favorisant la grande transparence du marché de l’emploi cadre. On peut noter que les réseaux sociaux sont aussi des vecteurs de diffusion des offres, ce qui renforce encore leur importance. D’ailleurs, plus de la moitié des recrutements de cadres ont été finalisés grâce à la diffusion d’une offre. Cela correspond à une hausse de 8 points par rapport à l’année précédente, progression qui s’explique surtout par sa diffusion sur un ou plusieurs réseaux sociaux professionnels (9 %).

 

Les réseaux sociaux professionnels, désormais incontournables pour recruter des cadres

Depuis 10 ans, les réseaux sociaux professionnels ont pris une place importante dans le sourcing de candidatures cadres. Leur usage a été plus que multiplié par 4, pour atteindre 53 % en 2018 (contre 12 % en 2008). Ils sont également jugés de plus en plus positivement par les recruteurs, comme étant le 2e canal de sourcing le plus pertinent.

 

Le réseau relationnel conserve une importance significative dans le choix du candidat

55 % des recruteurs ont sollicité leur réseau de relations aussi bien personnelles que professionnelles. Celui-ci reste incontournable, comme moyen de sourcing mais aussi tout au long du processus de recrutement. En 2018, 32 % des candidats embauchés étaient déjà connus d’au moins un collaborateur ou une collaboratrice de l’entreprise et/ou recommandés par une tierce personne.

 

Les réseaux sociaux induisent de nouveaux modes de candidatures et de sélection, mais les fondamentaux demeurent

Les façons de postuler évoluent, avec notamment la candidature simplifiée sur les réseaux sociaux professionnels. Toutefois, les trois quarts des entreprises demandent une lettre de motivation aux candidats. De même, l’entretien physique reste encore clé : la moitié des entreprises reçoit au moins 4 candidats en entretien.

 

Les entreprises misent sur la marque employeur et l’« expérience candidat »

Confrontés à des difficultés de recrutement croissantes, le développement de leur marque employeur et l’amélioration de l’« expérience candidat », sont les deux enjeux principaux pour les recruteurs à un horizon de trois ans. C’est bien plus que le développement de l’intelligence artificielle dans les différentes phases du processus de recrutement (recherche de candidats, aide à la rédaction de l’offre d’emploi ou à la sélection des candidats).

 

Source : Apec, Baromètre sourcing cadres – rétrospective 2009-2019, juin 2019