Malgré la crise, des tensions persistantes sur le marché de l’emploi cadre

Malgré la crise, des tensions persistantes sur le marché de l’emploi cadre

Publié le 22/10/2020

Plus de candidats disponibles, moins de concurrence entre recruteurs, la crise économique et sanitaire aura pour effet d’amoindrir les difficultés de recrutement des entreprises en quête de compétences cadres. Pour autant, certains métiers ou certains secteurs d’activité continueront de connaître des tensions.

Des difficultés de recrutement de cadres

Avant la crise, de nombreuses entreprises rencontraient des difficultés à pourvoir leurs postes de cadres. Ces difficultés tenaient en grande partie au faible nombre de candidatures reçues. Elles étaient de nature à susciter de la concurrence entre les employeurs. Cette « guerre des talents » a eu pour conséquence de faire des prétentions salariales des candidats et des candidates une autre source de difficultés pour les entreprises, en particulier les plus petites.

Un rééquilibrage du rapport candidat-recruteur en faveur de ce dernier

Compte tenu des incertitudes qui pèsent sur l’évolution de la conjoncture, les entreprises devraient se montrer prudentes en reportant, voire en annulant, certains recrutements. Le nombre de candidatures par offre d’emploi devrait donc connaître une inversion de tendance liée à l’augmentation du nombre de cadres demandeurs d’emploi, à l’insertion plus difficile des jeunes diplômés, ainsi qu’à la diminution du nombre de postes cadres à pourvoir. 

Des tensions qui persisteront malgré tout

Les difficultés rencontrées par les entreprises lors de leurs recrutements de cadres devraient s’atténuer sans pour autant disparaître. Nombre de cadres en poste – particulièrement prisés des recruteurs - devraient être incités à différer leurs projets de mobilité externe, voire à privilégier une évolution au sein de leur entreprise. Enfin, des difficultés de recrutement perdureront pour certaines fonctions comme l’informatique, les études-R&D ou la production industrielle, travaux et chantiers, caractérisées par d’importants besoins de cadres, une faiblesse structurelle du nombre de candidatures et parfois un déficit d’attractivité des métiers et/ou secteurs d’activité.

Source : Apec, Pratiques de recrutement des cadres – Édition 2020, octobre 2020