Les réseaux sociaux n’ont pas révolutionné les pratiques de recrutement

Les réseaux sociaux n’ont pas révolutionné les pratiques de recrutement

Publié le 16/12/2019

Les recruteurs ont très majoritairement intégré les réseaux sociaux dans leur activité. Ils les utilisent notamment pour diffuser des offres d’emploi, mais aussi pour approcher d’éventuels candidats. Pour autant, les étapes de traitement des candidatures et de sélection des candidats ne s’en trouvent pas fondamentalement transformées.

Le recours aux réseaux sociaux pour recruter se généralise dans un marché en tension

D’une façon ou d’une autre, plus de 8 entreprises sur 10 mobilisent les réseaux sociaux pour recruter des cadres. Les réseaux sociaux constituent avant tout un nouveau canal permettant, en complément des jobboards, d’élargir la diffusion des offres d’emploi. Ils n’en contribuent pas moins à modifier les processus de recrutement. Dans un marché en tension, ils permettent aux entreprises d’identifier et approcher directement des candidats potentiels.

Des étapes classiques d’un processus de recrutement

L’identification des profils et la prise de contact via les réseaux sociaux ne constituent qu’une première étape, débouchant généralement sur un processus « classique » de recrutement. Une fois le premier contact établi, les entreprises utilisant les réseaux sociaux pour approcher directement des candidats potentiels leur demandent généralement un CV mis à jour (92 %), un entretien téléphonique (84 %), ainsi que des références professionnelles (56 %). Moins systématique (45 %), la lettre de motivation est encore demandée.

Soigner sa présence sur les réseaux sociaux

La généralisation du recours aux réseaux sociaux dans les processus de recrutement constitue un paramètre que les cadres doivent désormais intégrer dans leur stratégie de veille ou de recherche d’emploi. Un peu plus de la moitié des entreprises estiment d’ailleurs que la présence des cadres sur les réseaux sociaux professionnels constitue à leurs yeux un élément important, voire indispensable.

Source : Apec, Réseaux sociaux et recrutement de cadres, décembre 2019