2021 : vers un retour des tensions sur le marché de l’emploi cadre ?

2021 : vers un retour des tensions sur le marché de l’emploi cadre ?

Publié le 04/08/2021

La baisse des recrutements de cadres occasionnée par la crise a eu pour effet, dans l’ensemble, de réduire les tensions sur le marché de l’emploi cadre. La reprise des embauches en 2021 semble s’accompagner de difficultés croissantes pour les recruteurs qui devraient notamment concerner les métiers de l’informatique et de l’ingénierie.

Les entreprises ont connu moins de difficultés à recruter des cadres en 2020 

La crise sanitaire et économique a conduit les entreprises à reporter voire à annuler des projets de recrutement en 2020, avec pour conséquence une chute de 19 % du nombre d’embauches de cadres par rapport à 2019. La baisse des recrutements a eu pour effet de réduire les tensions sur le marché de l’emploi cadre. Parmi les difficultés rencontrées, les entreprises évoquent beaucoup moins qu’en 2019 les prétentions salariales des candidats (18 % ; -13 pts) et la concurrence d’autres employeurs sur les mêmes profils (28 % ; -8 pts). 

Une hausse des difficultés en lien avec la reprise des recrutements en 2021

Les recrutements de cadres sont encore loin de leur niveau d’avant-crise, mais retrouvent progressivement des couleurs. Ce regain de dynamisme, observable depuis la fin 2020, s’accompagne d’une remontée des tensions. Ainsi, 58 % des entreprises ayant embauché des cadres au 2e trimestre 2021 considèrent que ces recrutements ont été difficiles à réaliser, soit 12 points de plus qu’en début d’année. De plus, les recruteurs s’attendent à rencontrer de plus en plus de difficultés pour attirer des candidats.

Crise ou pas crise, des tensions persistantes dans certains métiers

La tension sur le marché de l’emploi cadre est multidimensionnelle et pour partie structurelle. Les difficultés liées au faible nombre de candidatures reçues n’ont pas disparu en 2020, mettant en lumière la pénurie de profils dans certains métiers tels que l’informatique, les études et la R&D. La reprise des recrutements dans ces fonctions, qui représentent une part importante du volume des embauches de cadres, pourrait donc durcir à nouveau la situation. 

Source : Apec, Pratiques de recrutement des cadres, juillet 2021