Vers une baisse de 30 à 40 % des recrutements de cadres en 2020

Vers une baisse de 30 à 40 % des recrutements de cadres en 2020

Publié le 16/10/2020

Les effets de la crise sanitaire et économique ont un impact fort sur le marché de l’emploi cadre. Jeunes diplômés, seniors et cadres demandeurs d’emploi devraient être particulièrement affectés par la baisse des recrutements.

170 000 à 200 000 recrutements de cadres en 2020

Au 4e trimestre, les entreprises pourraient recruter de 37 000 à 47 000 cadres, un volume toutefois sujet à caution compte tenu des incertitudes sur le front sanitaire. Au global, sur l’année, le nombre de recrutements de cadres serait inférieur de 30 à 40 % par rapport au record atteint en 2019. En effet, jusque-là porté par les transformations structurelles à l’œuvre - mondialisation, transformation numérique, transition énergétique - induisant des besoins en compétences à forte valeur ajoutée et en compétences innovantes, le marché de l’emploi cadre connaissait une dynamique de croissance régulière et 281 300 embauches de cadres avaient été réalisées l’an dernier. La crise sanitaire et économique est venue depuis changer la donne.

Les populations les plus touchées par le retournement du marché de l’emploi

Généralement plus affectés par les épisodes de crise, les jeunes diplômés se retrouvent aux prises avec une insertion plus délicate, quand les cadres séniors en poste s'inquiètent de leur capacité à rebondir en cas de perte d'emploi. Les demandeurs d’emploi font face, eux, à une réduction majeure des postes disponibles sur le marché de l’emploi cadre. 

Des tensions persistantes sur le marché de l’emploi cadre

En dépit d’un volume de recrutements nettement moins élevé, et donc d’une concurrence moins forte, les entreprises, qui envisagent de recruter des cadres au 4e trimestre 2020, s’attendent à rencontrer des difficultés significatives à attirer des candidats et des candidates. Le principe de précaution, qui prévaut chez les cadres en poste pour ne pas changer d’entreprise dans le contexte actuel, pourrait en effet y contribuer.

Source : Apec, Baromètre des intentions de recrutement et de mobilité des cadres – 4e trimestre 2020, octobre 2020