Les intentions de recrutement de cadre pour le 4e trimestre rebondissent

Les intentions de recrutement de cadre pour le 4e trimestre rebondissent

Publié le 09/11/2022

Malgré le climat d’incertitude, davantage d’entreprises prévoient de recruter des cadres au 4e trimestre 2022, avec des niveaux de difficulté anticipés par les entreprises toujours aussi élevés.

Les plus petites entreprises s’interrogent sur leur trésorerie 

Malgré le climat d’incertitude, les entreprises sont globalement assez confiantes pour l’évolution de leur carnet de commande à court terme (72 % ; stable). Les perspectives d’activité restent meilleures à cet égard pour les grandes structures (86 % des ETI et des grandes entreprises, 79 % des PME et 67 % des TPE). Pour les petites entreprises, structurellement plus exposées aux chocs économiques, la situation financière devient toutefois un sujet de préoccupation. La confiance en l’évolution de la trésorerie s’altère dans les TPE (64 % ; - 6 pts) et, dans une moindre mesure, dans les PME (77 % ; - 5 pts), tandis qu’elle se maintient dans les grandes structures (83 % ; - 1 pt), plus solides financièrement. 

Les projets de recrutement augmentent en particulier dans les ETI et les grandes entreprises 

Les intentions de recrutement de cadres au 4e trimestre rebondissent. Le coup de frein suite à l’invasion de l’Ukraine  avait été particulièrement marqué dans les grandes structures, et c’est dans ces entreprises que les projets de recrutement augmentent le plus (62 % ; + 8 pts). Les PME bénéficient également d’une bonne dynamique (19 % ; + 4 pts) tandis que les TPE sont plus prudentes (6 % ; stable), probablement en lien avec leur vulnérabilité financière. En conséquence, la proportion d’entreprises prévoyant de diffuser des offres d’emploi pour des postes de cadres augmentent (11 % ; + 3 pts). Les entreprises industrielles (15 % ; + 8 pts) et celles des services à forte valeur ajoutée (15 % ; + 3 pts) devraient être particulièrement actives sur ce plan.

Les difficultés de recrutement se maintiennent à haut niveau

Presque toutes les entreprises prévoyant de recruter des cadres au dernier trimestre 2022 s’attendent à rencontrer des difficultés pour les finaliser (84 %). Le marché de l’emploi des cadres sera resté sous tension tout au long de l’année et ce, malgré les fluctuations des intentions de recrutement. 

Source : Apec, Baromètre Apec du 4e trimestre 2022, novembre 2022