Les difficultés de recrutement de cadres pourraient freiner le développement des entreprises

Les difficultés de recrutement de cadres pourraient freiner le développement des entreprises

Publié le 28/04/2022

Les tensions, qui se sont accentuées en 2021, devraient persister en 2022, sous l’effet d’embauches de cadres plus nombreuses, en particulier pour des postes requérant une forte expertise et des compétences dans les nouvelles technologies liées au digital. Cela obligera les entreprises à continuer à se montrer très réactives.

Les difficultés de recrutement s’intensifieraient dans les métiers au cœur des transformations 

Depuis le début de la crise, des difficultés structurelles ont persisté dans certains métiers cadres pour lesquels les profils correspondant aux besoins des entreprises sont rares et convoités. C’est le cas de l’informatique, en études-R&D, en production industrielle et chantiers ou encore de l’expertise comptable. Aussi, certaines tensions se sont accrues sous l’effet de l’accélération de la digitalisation des entreprises, pour des métiers à forte expertise technique ou qui requièrent une double compétence technique et managériale, voire de nouvelles compétences autour du big data ou de l’intelligence artificielle. De plus, la complexification de nombreux métiers de l’informatique et de l’ingénierie R&D devrait maintenir les tensions à un niveau élevé en 2022. Le manque de profils disponibles sur le marché et le décalage entre les candidatures et les profils recherchés devraient rester les principales difficultés rencontrées par les recruteurs. Mais les candidats pourraient aussi se montrer plus exigeants à l’égard des recruteurs, en termes de rémunération, de conditions de travail et de quête de sens dans leur travail.

Pour pallier ces difficultés de recrutement, des stratégies plus offensives devront être déployées 

En matière de recrutement, toutes les entreprises ne sont pas logées à la même enseigne, leur implantation géographique jouant un rôle important dans l’attractivité des postes à pourvoir. D’autres, de par leur petite taille ou leur activité, et souvent faute de moyens suffisants en matière de RH, pâtissent d’un déficit d’image. Elles ne peuvent rivaliser avec les plus grandes entreprises pour recruter des cadres à forte expertise technique, mais aussi dans les fonctions supports. Les entreprises ont conscience de devoir mobiliser plusieurs leviers d’actions pour optimiser leur attractivité et maximiser leurs chances d’attirer les compétences recherchées. Diversifier les canaux de sourcing, investir dans la marque et la promesse employeur sont autant de solutions comme celle de professionnaliser leurs pratiques de recrutement. Au-delà du poste et des conditions d’emploi proposés, les entreprises peuvent aussi valoriser le territoire en menant des actions en coordination avec des acteurs de l’écosystème local. Ces leviers contribuent à réduire les difficultés de recrutement.

Source : Apec, 5 enjeux pour l’emploi cadre en 2022, janvier 2022

Pour aller plus loin

Emploi cadre : les enjeux 2022, écouter le podcast Mode d’emploi de l’Apec