Les cadres ont conscience que le marché de l’emploi leur est favorable

Les cadres ont conscience que le marché de l’emploi leur est favorable

Publié le 09/11/2022

Plus de la moitié des cadres en poste estiment pouvoir retrouver facilement un emploi s’ils venaient à changer d’employeur. Les cadres des grandes régions métropolitaines se montrent les plus optimistes ; les territoires dans lesquels ils travaillent se singularisent par une forte densité économique favorisant les opportunités professionnelles.

De nombreuses opportunités d’emploi pour les cadres

Les besoins en compétences cadres ne faiblissent pas, bien au contraire. Au cours du 1er semestre 2022, les offres d’emploi cadre publiées sur apec.fr ont progressé de 34 %. Cette bonne orientation a concerné la quasi-totalité des fonctions, notamment l’informatique (+27 %), principale fonction pourvoyeuse d’offres d’emploi cadre. Malgré un voile d’incertitudes, les recrutements de cadres pourraient dépasser les 282 000 faisant de 2022 une année record, porté par les secteurs moteurs de l’emploi cadre (informatique, ingénierie, R&D, conseils) 

Plus de la moitié des cadres sont optimistes en cas de changement d’entreprise   

Les cadres ont conscience que la dynamique actuelle du marché de l’emploi leur est favorable et tend à rééquilibrer le rapport de force en leur faveur. Ainsi, plus de la moitié des cadres en poste estiment qu’il leur sera facile de trouver un nouvel emploi équivalent à leur poste actuel s’ils devaient quitter leur entreprise. Cette proportion s’élève à 66 % pour les métiers à fort contenu technique comme l’informatique, en lien avec les tensions que les entreprises rencontrent pour satisfaire leurs besoins en compétences à forte valeur ajoutée. 

L’optimisme prévaut dans les régions moteur de l’emploi cadre

L’optimisme des cadres, quant à la chance de succès d’une mobilité externe, est plus prégnant pour ceux en poste dans les régions clés de l’emploi cadre : l’Île-de-France (56 %) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (58 %). Les métropoles de ces territoires (Paris, Lyon, Grenoble) concentrent dans leurs aires urbaines de nombreux sièges sociaux et grands établissements et surtout les services à forte valeur ajoutée et à fort taux d’encadrement (informatique, ingénierie, R&D, conseil), véritables moteurs en termes d’opportunités d’emploi pour les cadres et dont la dynamique est portée par les transformations structurelles (numérique, énergétique, écologique, réglementaires, etc.).

Source : Apec, Difficultés de recrutement de cadres par fonction et région, novembre 2022