Le retour de la confiance relance les intentions de recrutement

Le retour de la confiance relance les intentions de recrutement

Publié le 30/07/2021

L’horizon continue de se dégager pour les entreprises, ce qui se traduit par une hausse des intentions de recrutement pour le 3e trimestre 2021. Côté cadres, même si les intentions de mobilité externe restent stables, la perspective d’un changement d’entreprise redevient attractive.

L’horizon semble désormais dégagé à la veille du 3e trimestre 2021

Les entreprises employant des cadres se disent désormais majoritairement capables d’anticiper leur niveau d’activité pour le prochain trimestre (54 %, + 8 points). Fortes d’une meilleure visibilité sur leur niveau d’activité, les entreprises se montrent de plus en plus confiantes dans l’évolution de leur carnet de commande et de leur trésorerie, confirmant la tendance observée début 2021. Cette dynamique se vérifie pour les grandes structures comme pour les TPE-PME. La confiance dans l’évolution de l’activité progresse également dans tous les secteurs.

Les services à forte valeur ajoutée consolident leur rôle de moteur du marché de l’emploi cadre

Portées par ce vent d’optimisme, les intentions de recrutement de cadres amorcent une légère reprise pour s’établir à 12 %, soit 1 point de plus qu’en mars 2021 et 2 points de plus qu’en septembre 2020. Les services à forte valeur ajoutée* (21 %, + 4 pts), qui représentent plus de la moitié des recrutements de cadres, et la construction (12 %, + 4 pts) sont à l’origine de ce redémarrage progressif des intentions de recrutement. En revanche, l’industrie connait une tendance inverse (10 %, - 3 pts).

La perspective d’un changement d’entreprise redevient progressivement attractive

La levée des restrictions sanitaires et la vive reprise de l’économie constatée au mois de mai n’a pas encore balayé toutes les inquiétudes des cadres quant à leurs perspectives professionnelles. Le regain d’optimisme entraperçu en mars dernier se confirme toutefois au second semestre 2021. 45 % des cadres se déclarent ainsi confiants dans la situation économique, soit une progression de 13 points en un trimestre et de 20 points depuis le début de l’année 2021. Dans ce contexte, le changement d’entreprise est désormais perçu par une majorité de cadres comme une opportunité plutôt qu’un risque. En dépit de ce contexte porteur, les intentions de mobilité des cadres pour le 3e trimestre 2021 demeurent relativement stables. Celles des moins de 35 ans sont stables à un niveau élevé (20 %, =), tandis que les cadres seniors demeurent peu nombreux à envisager une mobilité externe à court terme (7%, + 1 pt).

* activités juridiques et comptables, banque et assurances, activités informatiques, communication et médias, ingénierie - R&D

Source : Apec, Baromètre Apec du 3e trimestre 2021, juillet 2021