L’importance de l’accompagnement dans le retour vers l’emploi des cadres seniors

L’importance de l’accompagnement dans le retour vers l’emploi des cadres seniors

Publié le 25/01/2022

Nul n’ignore qu’il est difficile, voire très difficile de retrouver un emploi après 55 ans. Pour gagner en efficacité et favoriser leur retour à l’emploi, les cadres seniors ont tout intérêt à solliciter l’accompagnement d’acteurs de l’emploi tels que l’Apec et Pôle emploi. Cela leur permet notamment d’affiner leur connaissance du marché de l’emploi, de définir leur projet professionnel, de développer leur réseau et de valoriser leurs compétences.

Être accompagné permet d’utiliser efficacement différents leviers

Seuls, les cadres seniors, souvent désorientés par la perte de leur emploi, ne parviennent pas à réaliser le bilan de leur parcours, étape pourtant nécessaire pour pouvoir adopter un positionnement « d’offreurs de services ». L’accompagnement par des acteurs experts (Apec, Pôle emploi, etc.) est donc un réel atout pour leur recherche d’emploi, notamment pour définir leur projet professionnel, identifier leurs compétences (via un bilan de compétences si nécessaire) et les valoriser. 

Une aide dans la stratégie de recherche d’emploi

Cet accompagnement met notamment à disposition une information ciblée et/ou oriente vers les sources d’informations permettant d’affiner sa connaissance du marché du travail et oriente les cadres seniors vers des prestations dédiées, comme la préparation aux entretiens. Il facilite également la maîtrise des canaux et outils de recherche d’emploi, et permet de gagner du temps. 

De l’écoute et de la dynamique de groupe

L’accompagnement par des acteurs de l’emploi aide par ailleurs à faire face aux périodes de découragement en procurant une écoute et dans certains cas un soutien psychologique, et à rebondir lors des échecs. La participation à des groupes de pairs, des ateliers ou clubs, permet aux demandeurs d’emploi de constituer ou d’entretenir leur réseau. Elle leur permet également de se sentir moins isolés, de relativiser leur situation, de prendre conscience de leurs compétences et de reprendre confiance en eux. 

Anticiper pour mieux aborder la seconde partie de carrière

L’accompagnement et le conseil sur la gestion de carrière s’avèrent également nécessaires tout au long de la vie professionnelle. À partir de la mi carrière, il est donc important pour les cadres de réfléchir à leur deuxième partie de carrière. Le recours à la formation continue, notamment en mobilisant le conseil en évolution professionnelle (CEP), voire le Compte Personnel de Formation (CPF), leur permet d’entretenir leur employabilité. Cette stratégie se révélera payante lorsqu’il s’agira d’éviter ou d’affronter d’éventuelles périodes de chômage.

Source : Apec/Pôle emploi, Les cadres seniors de 55 ans et plus demandeurs d’emploi, janvier 2022