Les cadres pourraient être moins enclins à changer d’entreprise en 2020

Les cadres pourraient être moins enclins à changer d’entreprise en 2020

Publié le 15/07/2020

Sous l’effet de la crise liée au Covid-19, la dynamique du marché de l’emploi cadre se trouve fortement ébranlée. Dans un climat incertain et faute d’opportunités suffisantes, la mobilité externe des cadres devraient être moindre en 2020 que les années précédentes.

Vers une baisse significative des opportunités d’emploi cadre

L’entrée en récession de la France depuis le confinement a eu pour conséquence une baisse drastique du volume des offres d’emploi cadre, de nombreuses entreprises renonçant à leurs recrutements prévus ou préférant les reporter. L’importance de cette chute du volume des offres est telle qu’elle rend improbable un rattrapage d’ici la fin de l’année. 

Des changements d’entreprise plus rares et plus souvent contraints

Chez beaucoup de cadres, les difficultés économiques et la réduction des opportunités d’emploi pourraient développer une aversion accrue au risque. Ils seraient alors incités, lorsque cela sera possible, à rester dans leur entreprise actuelle et à remettre à plus tard leurs éventuels projets de mobilité externe. S’ils quittent leur entreprise, ce sera sans doute plus souvent de façon contrainte que ce qui a été observé au cours des dernières années : la mobilité externe, plus que celle réalisée en interne, était jusqu’à présent majoritairement une démarche choisie.

Source : Apec, Panorama 2020 des mobilités professionnelles des cadres, juillet 2020