La moitié des cadres gagnent plus de 50 k€ par an

La moitié des cadres gagnent plus de 50 k€ par an

Publié le 28/09/2020

Derrière ce chiffre se cache une grande variété de situations. Loin de ne comprendre qu’un salaire fixe, la rémunération des cadres est plus ou moins complexe, constituée souvent de multiples éléments variables et/ou d’avantages additionnels.

Une grande diversité des salaires des cadres 

Le salaire médian des cadres en poste (salaire fixe + part variable) s’établit à 50 k€ : la moitié des cadres perçoit un salaire annuel brut inférieur à ce montant et l’autre moitié un salaire supérieur. 80 % des salaires des cadres sont compris dans une fourchette allant de 36 à 85 k€ ; Cette dispersion illustre la diversité de la population des cadres en France. 

Une part variable de la rémunération non négligeable

54 % des cadres bénéficient d’une rémunération comprenant une partie variable. 44 % des cadres sont ainsi concernés par une prime sur objectif, 8 % par une commission sur le chiffre d’affaires de l’entreprise et 10 % par d’autres éléments variables. La part variable « à court terme » peut représenter, dans la moitié des cas, plus de 9 % de la rémunération annuelle brute totale (fixe + variable) et pour 10 % des cadres, elle pèse près du quart de la rémunération.  

D’autres éléments qui peuvent s’ajouter à la rémunération des cadres

Ainsi 36 % des cadres bénéficient d’un intéressement, 33 % d’une participation et 22 % d’un plan d’épargne d’entreprise. Des avantages additionnels peuvent également compléter les dispositifs de rémunération. Les tickets restaurants ou la restauration d’entreprise (66 %), un système de prévoyance (58 %), l’usage privé du téléphone (40 %) ou encore le financement d’une partie du coût des transports (42 %) figurent parmi les avantages les plus répandus.

Source : Apec, Les salaires dans 43 fonctions cadres, septembre 2020