Des augmentations salariales plus fréquentes pour les cadres

Des augmentations salariales plus fréquentes pour les cadres

Publié le 30/06/2022

La part des cadres bénéficiant d’une augmentation de leur rémunération devrait croître en 2022. Dans le même temps, l’insatisfaction en matière de salaire pourrait s’intensifier.

Une très bonne année pour les augmentations

Alors que la part des cadres ayant bénéficié d’une augmentation en 2021 a retrouvé presque le niveau d’avant-crise, elle pourrait de nouveau augmenter en 2022 pour atteindre un niveau historique. Interrogés en mai 2022, 41 % des cadres indiquaient avoir déjà perçu une augmentation et 18 % pensaient en percevoir une d’ici la fin de l’année. Ainsi, le niveau record atteint en 2018 de 51 % de cadres augmentés pourrait être dépassé cette année. De nombreuses entreprises pourraient consentir à des efforts salariaux pour retenir et attirer des cadres dans un contexte de fortes difficultés de recrutement et d’inflation aigüe.

Une insatisfaction grandissante des cadres quant à leur rémunération

Ce contexte très incertain, quant à l’intensité de l’inflation et sa durée, devrait se traduire par une montée de l’insatisfaction des cadres, notamment pour ceux ayant le sentiment d’avoir perdu significativement en matière de pouvoir d’achat. La rémunération reste en effet l’un des principaux sujets d’insatisfaction pour les cadres, et en particulier pour les cadres de moins de 35 ans. Ainsi, en mai 2022, 29 % des cadres de moins de 35 ans se déclaraient insatisfaits de leur rémunération, en augmentation de 5 points en un an. Pour cette catégorie d’âge, la rémunération constitue le 2e plus important motif d’insatisfaction derrière les perspectives de carrière dans l’entreprise. Mais l’insatisfaction sur la rémunération progresse aussi chez les 35-54 ans (27 %, + 4 points).  

Source : Apec, Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022