Etre cadre aujourd’hui : un juste équilibre entre polyvalence et expertise

Etre cadre aujourd’hui : un juste équilibre entre polyvalence et expertise

Publié le 20/11/2019

Qu’est-ce qui, selon les cadres, caractérise leur identité et leur rôle ? Quelles sont les compétences nécessaires pour répondre aux défis auxquels ils sont aujourd’hui confrontés ?

Occuper un poste à responsabilités

Lorsqu’il s’agit de caractériser ce qu’évoque pour eux un poste de cadre, les cadres comme les jeunes diplômés citent avant tout autre le terme « responsabilité(s) ». Être cadre, c’est être responsable. Une responsabilité dont l’encadrement n’est plus que l’une des facettes. En effet, la majorité des cadres n’exerce pas de responsabilité hiérarchique, soit qu’ils animent des équipes projet sans lien hiérarchique, soit que leurs fonctions n’intègrent pas de composante d’animation d’équipe.

Une polyvalence qui prime sur l’expertise

Transition énergétique, inflation réglementaire, impératif d’innovation, transformation numérique, nouvelles formes d’organisation du travail, etc., le contexte dans lequel les cadres travaillent les amènent à considérer que la polyvalence est désormais plus importante que l’expertise, même si celle-ci reste incontournable. En effet, l’expertise métier constitue une activité socle, à laquelle viennent se greffer d’autres missions. Loin de la dichotomie entre la figure du manager et celle de l’expert, l’activité des cadres se caractérise par des rôles multiples qui se combinent plus qu’ils ne se substituent.

Combiner des compétences multiples

Pour assumer ces dimensions de leur rôle, que sont l’expertise et la polyvalence, les cadres se doivent de posséder des compétences métiers, des compétences transverses et aussi des savoir-être (soft skills). Ainsi, les savoir-faire métier et la gestion de projet sont considérés comme les deux compétences socles des cadres, auxquelles doivent s’ajouter des compétences comportementales et relationnelles, indispensables pour s’adapter aux nouveaux équilibres du monde du travail. Les trois qualités jugées les plus importantes par les cadres sont l’organisation, l’adaptabilité et l’écoute.

Source : Apec, Compétences attendues chez les cadres, novembre 2019