Industrie et construction : des compétences comportementales qui révèlent la transformation du rôle des cadres

Industrie et construction : des compétences comportementales qui révèlent la transformation du rôle des cadres

Publié le 11/02/2021

De nombreuses compétences relationnelles sont attendues dans l’industrie et la construction pour assurer la transversalité entre services et la gestion humaine des transformations technologiques. Des capacités de créativité, d’innovation, de résolution de problème ou encore d’organisation et de coordination sont aussi devenues indispensables.

Un large éventail de compétences attendues

Parmi les compétences comportementales, certaines peuvent être qualifiées de primordiales et vont concerner l’ensemble des cadres. C’est le cas de l’éthique, du sens de la relation client ou de la culture de la performance qui sont souvent des prérequis comportementaux pour des fonctions à forte responsabilité. Au-delà de ces compétences de fond, deux types de compétences comportementales révèlent de façon plus profonde les nouveaux attendus des entreprises de l’industrie et de la construction envers leurs cadres.

Des compétences relationnelles au sens large

Dans un contexte où les entreprises industrielles et du BTP doivent accompagner les transformations technologiques en cours, les cadres sont en première ligne pour convaincre leurs équipes, mettre en place les solutions ou convaincre des bénéfices des changements. Il existe aussi un enjeu fort pour les entreprises de ces secteurs de renforcer la transversalité entre leurs services, les nouvelles tendances technologiques impliquant de réduire le plus possible les silos de décision et d’exécution. Pour cela, une importante culture de coopération de la part des cadres est requise.

Des capacités d’analyse, de créativité et de résolution de problème

Selon les domaines d’expertise, les attentes ne seront bien sûr pas forcément placées au même niveau. Par exemple, la créativité et le goût de l’innovation sont nécessaires pour toutes les activités de conception, là où elles pourraient apparaître en mineur pour celles liées aux engagements à tenir en matière de conformité. Mais dans nombre d’activités, ces compétences restent incontournables. Dans des domaines technologiques qui évoluent sans cesse, les entreprises doivent disposer de cadres en capacité de prendre en compte des problèmes nouveaux, d’évoluer et d’innover en permanence.

Source : Apec, Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’industrie et de la construction, février 2021

Dans le cadre du projet DEFI&Co, l’Apec s’est engagée depuis 2016 aux côtés de Cesi à identifier des métiers de l’industrie et de la construction qui se sont récemment développés ou ont été transformés du fait de l’arrivée de nouvelles technologies et de nouveaux enjeux réglementaires / sociétaux.