Parole de jeune diplômée

Publié le 12/01/2021

Dans une situation de concurrence accrue mais aussi et surtout d’incertitudes face à l’avenir, les jeunes diplômés doivent multiplier les canaux et les stratégies pour trouver leur premier emploi. Rencontre avec Isaline, diplômée de la Sorbonne en 2020 et embauchée en tant qu’assistante d’édition, malgré la crise.

Comment s’est déroulée votre recherche d’emploi, de quelle manière a-t-elle été impactée par le contexte de crise sanitaire ?

Le secteur de l’édition est directement touché par la crise et, après deux alternances, je souhaitais vraiment trouver une entreprise. J’ai postulé sur des sites comme Profil Culture, mais peu de postes correspondaient à mon profil et de nombreuses entreprises privilégiaient les alternances. J’ai donc choisi de solliciter mon réseau et le Groupe où j’avais travaillé en alternance m’a proposé un poste !

 

Certains points ou éléments de choix vous ont-ils semblé plus importants que d’habitude, du fait du contexte actuel ?

Malgré la crise, je ne voulais pas accepter un poste par défaut : je cherchais une entreprise où je me sente bien et qui me propose des missions intéressantes, en lien avec mes études. Dans le contexte actuel, je cherchais une structure où je puisse me projeter sur le long terme et où mon travail serait valorisé. C’est pourquoi j’ai été très heureuse qu’une maison d’édition qui réunit tous mes critières se souvienne de moi à la suite de mon alternance !

 

Que retenez-vous de l’attitude de l’entreprise durant le recrutement et qui vous a convaincue de la rejoindre ?

Les équipes comme les RH m’ont confortée dans ma décision en étant toujours très à l’écoute et en maintenant le contact avec moi depuis mon alternance. Je me suis tout de suite sentie très à l’aise ce qui est un élément essentiel à mes yeux !

Voir tous nos conseils