Le mode projet : le chouchou des jeunes cadres

Le mode projet : le chouchou des jeunes cadres

Publié le 25/10/2019

Depuis plusieurs années, il est régulièrement question du travail en “mode projet” dans les entreprises. Une approche dont sont particulièrement friands les millennials. Mais en quoi consiste exactement cette façon de travailler ? Pourquoi dirigeants d’entreprise et décideurs RH ont-ils tout intérêt à miser sur ce type de méthodologie s’ils veulent séduire les jeunes générations ?

Travailler en mode projet, c’est collaborer avec des personnes qui n’appartiennent pas forcément à votre équipe, à votre service, ni même parfois à votre entreprise, autour d’un projet commun. Une équipe provisoire, composée de compétences et de profils divers, se crée ainsi pendant quelques semaines ou quelques mois pour répondre aux objectifs précis et définis de l’entreprise. Le mode projet se caractérise donc à la fois par sa transversalité et sa pluridisciplinarité, en faisant jouer la complémentarité des services, des compétences et des visions.

Cette approche trouve un écho très favorable parmi les millennials. D’abord parce qu’elle transcende les hiérarchies traditionnelles et les organisations cloisonnées en silos, répondant ainsi aux attentes des jeunes générations qui se reconnaissent davantage dans des modèles d’organisation plus souples, agiles et horizontaux. Ensuite, parce qu’elle repose sur une très forte dimension collaborative, qui met en avant le lien humain, l’entraide, le partage, et l’esprit d’équipe – des valeurs chères aux millennials.

Enfin, parce qu’elle fait monter en compétence les individus, diversifie leurs domaines d’expertise. Elle partage ainsi des caractéristiques communes avec une expérience de free-lance ou d’entrepreneur : une certaine autonomie, une plus grande responsabilisation et une grande importance donnée à l’innovation, à la créativité et à l’écoute qui leur est accordée.

Des éditeurs comme Trello, Azendoo, Elqui ou Asana, proposent des outils de gestion de projets, pensés prioritairement pour le travail collaboratif. Cela se traduit par des fonctionnalités de partage, de constitution d’équipe, d’indexation et la possibilité de commenter une tâche à la manière d’un chat. Les entreprises ont ainsi à leur disposition un certain nombre d’outils, qui en facilitent la mise en œuvre et leur permettent de tirer profit de tous les avantages du mode projet : collaboration, délimitation temporelle, partage de compétence et évaluation facilitée.

 

26 % des millennials ambitionnent d’être “slasher” et d’exercer plusieurs métiers à la fois.

Source : Étude Monster, les Millennials et le monde du travail, réalisée par Yougov, mars 2017

 

38 % désirent se former régulièrement pour développer leurs expertises.

Source : Étude Monster, les Millennials et le monde du travail, réalisée par Yougov, mars 2017

 

43 % souhaiteraient bénéficier de flexibilité dans le choix des modes de travail, et travailler au sein de différentes équipes.

Source : CBRE "Les Millennials au travail", 2016

Voir tous nos conseils