Faire du sport ensemble renforce la convivialité dans l’entreprise

Faire du sport ensemble renforce la convivialité dans l’entreprise

Publié le 21/07/2020

Anne Dekowski, DRH en charge du développement social groupe de Savencia, fait part de son expérience dans la mise en place de séances de sport au sein de l’entreprise.

Pourquoi proposer du sport aux collaborateurs ?

Pour les jeunes générations, cela correspond à une demande forte à laquelle nous nous devons de répondre pour attirer et fidéliser des collaborateurs. Nous avions ce projet depuis longtemps sur le site de Condé-sur-Vire, mais sa mise en œuvre posait quelques problèmes : il fallait trouver des coachs, régler les questions d’assurance, etc. Grâce à un salarié, nous avons découvert que Sport Santé, alias la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV), proposait des cours « clés en main » par le biais de son comité départemental : cela nous a décidé à sauter le pas.


Comment avez-vous procédé ?

Nous avons d’abord sondé nos salariés pour leur demander s’ils étaient intéressés, puis nous avons organisé deux réunions afin de présenter les différentes activités et permettre aux personnes de s’inscrire. En guise de local, nous avons choisi une de nos salles de réunion équipée de tables escamotables. Chaque participant vient avec son tapis de sol. Pour les vestiaires, nous utilisons les toilettes. Comme il n’y a pas de salle de douche, nous avons positionné la seule activité dynamique le soir de 17 h 15 à 18 h 15, les autres disciplines ayant lieu le midi entre 12 h 15 et 13 h 15.


Quels sports proposez-vous et quels sont les coûts ?

Nous venons d’entamer la seconde saison, de septembre 2017 à juin 2018, avec trois activités chaque semaine : bodyZen – un cours de relaxation, du renforcement musculaire et Tendance, un atelier plus dynamique. Nous proposons quatre séances hebdomadaires, chaque cours pouvant accueillir 20 participants maximum ; près de 80 collaborateurs sont inscrits, sur un site qui en emploie environ 650. Les salariés règlent directement leur cotisation à l’antenne locale de la FFEPGV, soit 77 € par activité pour l’année scolaire, ce qui revient à moins de 3 € la séance. L’entreprise a fait le choix de ne pas financer la cotisation dans le but de co-responsabiliser les collaborateurs et cela fonctionne très bien.


Quels sont les bénéfices ?

Faire du sport sur son lieu de travail, c’est extrêmement pratique et motivant : il se met en place une réelle dynamique de groupe, on a plaisir à se retrouver, sans barrière hiérarchique et toutes entités confondues. On est tous égaux sur le tapis de sol, on rit beaucoup, cela renforce la convivialité et forge des liens différents. Cela permet aussi de décompresser et d’être moins tendu quand on retourne à son poste.
 

 

Propos recueillis en 2018.

Voir tous nos conseils