`
 

« Le rôle de l’Apec apparaît plus utile que jamais. »

PATRICK CARÉ, PRÉSIDENT DE L’APEC

À n’en pas douter, 2017 restera une année de reprise économique et, plus encore, de transition. Cette période aura, de fait, été émaillée par de nombreux sujets qui impactent directement le marché de l’emploi cadre. Les projets de réforme de la formation professionnelle continuent de placer chaque personne au cœur de son évolution professionnelle avec le Conseil en Évolution Professionnelle (CÉP) comme garantie collective et dont l’Apec est un acteur dynamique. Les nouvelles mesures envisagées mettent véritablement les compétences au coeur de la dynamique du marché de l’emploi cadre. Face à ces évolutions majeures du contexte socioéconomique, le rôle de l’Apec est plus utile que jamais. Forte de sa connaissance du marché avec un observatoire intégré, de sa place de premier jobboard sur l’emploi des cadres, de la polyvalence de ses publics et de son implantation territoriale, elle occupe aujourd’hui une position unique qui permet à ses clients d’être aux commandes de leur évolution professionnelle. L’Apec remplit sa mission de sécurisation des parcours professionnels, définie par son mandat de service public, partie intégrante du CÉP. Acteur de ce dernier, elle propose donc aux cadres actifs salariés ou demandeurs d’emploi et aux jeunes diplômés une offre de services nationale, déployée sur l’ensemble du territoire. Elle est aussi aux côtés des TPE et des PME dans la gestion de leurs problématiques RH. L’Apec est plus que jamais au carrefour des transformations du monde du travail et continue de conforter sa position d’acteur incontournable de l’emploi des cadres. Elle fait aussi la démonstration de l’exercice d’un paritarisme exemplaire et performant. •

« Les compétences sont au cœur du marché de l’emploi cadre en France. »

JEAN-MARIE MARX, DIRECTEUR GÉNÉRAL

EN QUOI LE PLAN STRATÉGIQUE DE L’APEC RÉPOND-IL AUX ÉVOLUTIONS DU MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE ?

Nos objectifs pour 2017 ont été atteints : le nombre de clients cadres et jeunes diplômés a augmenté de 10 %, celui des entreprises de 37 %, et la satisfaction de nos clients s’élève à plus de 90 %. Ces résultats sont l’oeuvre de l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs. Ils suivent une feuille de route commune - le plan stratégique Apec 2021 - défini pour réaliser, de la manière la plus efficace qui soit, notre second mandat de service public. L’Apec ne peut recommander à ses clients d’évoluer sans se transformer elle aussi. Notre enjeu est de nous adapter aux mutations qui régissent le monde du travail, qu’il s’agisse de la transformation numérique, des nouvelles formes d’emploi ou de l’évolution des compétences, pour jouer pleinement notre rôle d’opérateur du Conseil en Évolution Professionnelle (CÉP).

POURQUOI SE MOBILISER SUR LES COMPÉTENCES ?

Avec des perspectives de recrutement de cadres à un niveau record pour 2018 – plus de 270 000 –, les tensions en termes de compétences sur le marché de l’emploi vont être de plus en plus prégnantes. Elles sont l’affaire de tous, des candidats, des recruteurs, et des acteurs de l’emploi et de la formation professionnelle. Pour sa part, l’Apec a pour ambition de doubler, d’ici la fin 2021, ses actions directement liées aux besoins de compétences sur des domaines spécifiques de l’emploi cadre. À cette fin, nous ferons évoluer notre offre de CÉP pour accompagner la nécessaire évolution des compétences des cadres. Et nous porterons une attention particulière aux TPE et aux PME afin de les conseiller sur l’anticipation ou la transformation de leurs besoins en compétences. •