NON le réseau professionnel ne fait pas tout, mais OUI vous devez le développer !
L’avis de nos experts
Cécile Garofoli

NON le réseau professionnel ne fait pas tout, mais OUI vous devez le développer !

Publié le 25/10/2019 par Cécile Garofoli
On vous le dit à longueur d’articles : développez votre réseau professionnel. Pour vous en convaincre, on vous ment : 80 % des postes sont trouvés grâce au réseau. Avec une donnée pareille, sans réseau, il devient impossible de trouver un job, n’est-ce pas ? Remettons quelques vérités d’aplomb et trouvons des voies pour développer vos contacts réseau.

Non, 80 % des recrutements ne se font pas grâce au réseau

Pour vous en convaincre, je vous propose plusieurs pistes. Interrogez votre expérience : comment avez-vous trouvé votre dernier poste ? Et le précédent ? Interrogez votre entourage : comment ont-ils trouvé leur dernier poste ? Et le précédent ? Prenez le temps de lire l’étude publiée par l’Apec « Baromètre sourcing cadres - rétrospective 2009-2019 » et son module interactif.
Si 88 % en 2018 et 89 % cette année des recrutements ont donné lieu à la publication d’une offre d’emploi, croyez-vous sérieusement que 80 % des postes pourvus le sont par le réseau ? OK, les entreprises adorent passer des offres et parfois l’offre passe avant un réel diagnostic du besoin. OK derrière chaque offre, il n’y a pas toujours un poste réel. Mais n’en déplaise aux esprits chagrins, les offres factices sont minoritaires ! Résumons : des offres largement publiées rendent le marché transparent. Conclusion : pas besoin de réseau ?

Puis-je me passer d’un réseau professionnel ?

Eh bien non ! Le réseau, c’est nécessaire. D’abord, parce qu’effectivement, certains recrutements ne font l’objet d’aucune publication. Et la cooptation est un moyen réel d’entrer en contact avec un recruteur en remplissant à priori, plutôt ses critères de sélection.  Mais surtout parce que le réseau sert d’abord à échanger, partager, dénicher de l’information sur une entreprise, un secteur, un projet, un recruteur, un événement, etc. Sans compter qu’une recherche d’emploi, cela peut être des semaines sans entretien … Or lors de contacts réseau, vous vous présentez, vous expliquez vos compétences, vos envies, vos enjeux, vos projets … Bref, vous êtes dans une posture professionnelle sans enjeu de sélection.  

Les occasions de développer son réseau professionnel

Elles sont nombreuses. Listons-en quelques-unes. Bien sûr votre profil LinkedIn qui n’est pas qu’une collection de contacts plus ou moins connus. Non, non … Si ? Alors, il est peut-être temps d’ausculter ce carnet d’adresses et décider d’en faire quelque chose. Des contacts à reprendre, non pas pour demander du travail car la plupart de vos contacts n’en auront pas. Alors, qu’avez-vous à partager ? Des événements professionnels ! Bien sûr, l’agenda est fluctuant mais repérez les événements de votre ville et prenez le temps d’y aller. Pas à tous et pas tout seul si possible : à deux, c’est souvent plus facile. Vous êtes parent ? Eh bien, vos enfants ont eux aussi des parents que vous croisez peut-être à la crèche, à l’école, au centre de loisirs, à la kermesse ou à la fête de votre club de sport ou de musique … Les occasions sont nombreuses. Et si vous faisiez plus que de vous croisez ! Les espaces de coworking de votre ville : en recherche d’emploi ? Et si vous décidiez une fois par semaine de vous installer dans un espace de travail partagé ? Seul ou à plusieurs pour sortir de chez vous, travailler différemment et rencontrer de nouvelles personnes ? Le sport et la culture : profitez-en pour prendre ou reprendre une activité sportive ou culturelle. Cette année, inscrivez-vous, abonnez-vous et rencontrez les personnes avec qui vous partagez cette activité.
 
Résumons-nous
Le réseau, c’est utile … Tout le temps ! En activité comme en recherche d’emploi. Vos objectifs : chercher ou diffuser de l’information, vous faire connaître, valider votre projet, etc. Les occasions sont nombreuses. Non ! Tout le monde ne vous répondra pas au moment où vous en avez besoin. C’est pour cela que vous ne devez pas vous arrêter sur une absence de réponse. Et le réseau fonctionne dans les deux sens : pensez à donner du temps aux autres !

À propos de l’auteure  
Cécile Garofoli est consultante à l’Apec depuis 2001. Elle partage son temps entre accompagnement des cadres et des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur dans leur projet professionnel. Elle travaille actuellement au centre Apec de Bordeaux. Avant l’Apec, Cécile Garofoli a exercé en PME pendant sept ans à des postes de responsable RH, après une formation universitaire et l’IGS.

Voir tous les avis de nos experts