Transférer ses compétences  à un secteur porteur
L’avis de nos experts
Alexandra Petitsigne

Transférer ses compétences à un secteur porteur

Publié le 12/06/2020 par Alexandra Petitsigne
Avec la crise sanitaire, votre secteur d’activité est sinistré pour de longs mois, vos compétences peuvent vous aider à rebondir ailleurs. À condition de bien les identifier. Savoir-faire métiers et soft skills, comment identifier vos atouts transférables et les valoriser ?

Analysez le marché

 

Votre secteur d’activité est sinistré. Mais cette crise est-elle liée à la récession économique générée par le covid-19 ou correspond-elle à une évolution plus structurelle ? Une analyse fine du marché vous aidera à évaluer les secteurs qui restent porteur voire, à identifier des entreprises qui sont déjà en forte reprise d’activité.  La presse professionnelle et économique vous donnera des données actualisées, dans un contexte où la conjoncture évolue très vite.  

 

Interrogez-vous sur vos priorités

 

En parallèle, identifier vos priorités pour vous repositionner. Tel ingénieur chimiste a choisi de se réorienter vers l’informatique car il ne voulait plus voir son salaire plafonné et les cycles économiques trop incertains. Telle responsable de communication d’une grande entreprise a décidé de développer une activité de conseil, en accompagnant les cadres dans leurs prises de parole en public. Fatiguée du stress de sa vie en entreprise, elle voulait se mettre à son compte et tirer parti d’une compétence restée inexploitée.

 

Faites le point sur l’ensemble de vos compétences

 

Pour identifier vos compétences transférables, commencez par répertorier vos points forts. On regroupe les compétences en trois catégories : les savoirs (connaissances linguistiques ou informatiques, par exemple), les savoir-faire (maîtrise d’un poste, connaissance d’un écosystème ou d’une ligne de produits, etc.) et les savoir-être professionnels. Ces derniers, aussi appelés soft skills, sont un réservoir de compétences transférables : le goût du contact avec le client, la capacité à travailler en équipe ou à prendre une décision rapide sont prisés dans tous les secteurs. Pour vous aider à les identifier, l’Apec met à la disposition des cadres qu’elle accompagne, Ubika, une plateforme multimédia qui vous propose de travailler sur la description des situations professionnelles et de lister les compétences épanouissantes – liées aux situations professionnelles que vous souhaitez voir se reproduire à l’avenir.

 

Optimisez votre nouvelle offre de services auprès des recruteurs

 

Le Profil Apec, sur notre site, qui vous rend visible auprès des recruteurs. Il est conçu pour permettre une mise en valeur de vos soft skills. Vous pouvez également travailler votre CV en ce sens, en présentant vos réalisations probantes ou en l’organisant par compétence. Outre les entretiens à distance avec un consultant ou une consultante, l’atelier en visioconférence « Testez votre CV, lettre ou profil » vous permettra, deux heures durant, de tester l’impact de votre candidature en bénéficiant des retours de l’ensemble du groupe. Deux autres ateliers toujours en visio peuvent également vous être utiles : « Entraînez-vous à l’entretien de recrutement », pour roder ses réponses aux questions délicates lors de simulations d’entretien, et « Changer de voie », pour identifier les leviers, motivations et valeurs qui vous guident dans vos choix de carrière.

 

 

À propos de l’auteure

 

Après sept ans d'expérience comme consultante en cabinet de chasseur de tête, Alexandra Petitsigne intègre l'Apec. De 2002 à 2010 elle a accompagné des dirigeants d’ETI dans leur stratégie de recrutement. Depuis 2011, elle intervient comme consultante auprès des cadres dans leur développement de carrière, recherche d'emploi. Titulaire d'un troisième cycle d'administration de projets, financement publics, privés et économie de la culture, elle intervient plus spécifiquement auprès des créateurs et repreneurs dans l'offre de services « Devenir Entrepreneur ».

Voir tous les avis de nos experts