Salons de recrutement : arrêtez de faire banquette
L’avis de nos experts
Laurence Charneau

Salons de recrutement : arrêtez de faire banquette

Publié le 25/10/2019 par Laurence Charneau
Chaque année, je suis mobilisée sur plusieurs salons Apec et sur d'autres salons professionnels et je ne peux que constater le nombre de cadres qui, au final, ne rencontrent que LE recruteur initialement ciblé ou LA boîte de leur rêve. Tout ce travail pour vous permettre de rencontrer en un seul endroit, en une seule journée, les différents acteurs de votre marché de l’emploi et vous préférez passer à côté ?

Un salon, plus de deux recruteurs, de multiples possibilités pour vous

La majorité des entretiens de recrutement sont réalisés de manière confidentielle dans un bureau. Mais depuis quelques décennies déjà, nombreux sont les recruteurs qui regroupent en un seul endroit leurs besoins identifiés et les moyens d'y répondre avec vous : les différents candidats et candidates potentiels. Ceci leur permet de réduire les coûts en partageant l'espace avec d'autres entreprises, ce qui a aussi pour incidence positive d'accroître le nombre de candidats. Tout le monde y gagne. Les RH s'investissent dans la préparation de chaque salon. Et si des opérationnels sont présents, ils travaillent main dans la main avec ces mêmes RH pour affiner les critères essentiels d'une candidature attrayante. Vous voilà dès lors dans un véritable lieu de rencontre professionnelle. De quoi se lever, non ?


S'intéresser, avant votre arrivée, aux profils recherchés

"Oui, mais vous allez me dire que le problème c'est que ces recruteurs ne sont pas vraiment souples. Ils ont des idées préconçues et savent déjà ce qu'ils cherchent. Du coup, je ne pense pas que sur les salons je puisse réellement faire une belle « rencontre professionnelle ». Donc, ce que vous me dites, c'est que vous pouvez choisir les stands où vous allez vous arrêter et donc choisir de ne pas retenir toutes les entreprises, mais qu'en revanche les recruteurs, eux, devraient ne pas avoir le choix ? En vérité, rappelez-vous, la base c'est le besoin des entreprises en compétences sont visibles la plupart du temps via les offres d’emploi. Donc procurez-vous la liste des exposants, allez sur leur site et sur les jobboards en cherchant les postes à pourvoir. Demandez-vous si vous pouvez être celui qui répondra à ce besoin et travaillez votre argumentaire.


Préparer chaque rencontre comme la principale

« Une préparation pour chaque stand ? Oui. Pas une préparation pour tout le salon ? Non. Mais c'est beaucoup de travail pour peu de résultats en perspective...
Vous ne visez pas dix postes, mais un recrutement même s'il est vrai qu'être sollicité par deux ou trois recruteurs en même temps est très flatteur pour l'égo professionnel...
Visez chaque opportunité comme si elle était la seule. Ne découvrez pas l'activité de l'entreprise en lisant les panneaux derrière la tête de votre interlocuteur. Anticipez, préparez. Bref, soyez pro.
Ne vous étonnez pas non plus de devoir patienter. Vous n'êtes pas le seul à avoir pensé qu'un salon était une excellente opportunité pour faire de belles rencontres professionnelles. Alors, asseyez-vous pour prendre votre souffle d'accord. Mais vite, vite, retournez dans la file d'attente et affûtez vos arguments. Vous aurez trois minutes pour convaincre, autant les dédier à des arguments qui vont peser dans la prise de décision de votre interlocuteur. Et si vous hésitez, en tout cas sur les salons Apec, vous aurez à votre écoute des consultants et des consultantes pour revoir avec vous votre pitch. Enfin, anecdote personnelle, c'est en tant que chargée de formation sur un salon et à l'occasion d'un échange avec le RH du stand à côté du mien, que j'ai eu l'occasion de changer de job, il y a quelques années. Alors la banquette, c'est d'accord, on s'en débarrasse ?

 

À propos de l’auteure

Laurence Charneau est consultante en développement professionnel au centre Apec de Nantes. Diplômée en psychologie sociale et travail, elle a occupé différents postes en ressources humaines (bilan de compétences, insertion, formation, etc.).

Voir tous les avis de nos experts