Votre expérience, ce sont aussi les compétences mobilisées au quotidien
L’avis de nos experts
Ondine Fruneau

Votre expérience, ce sont aussi les compétences mobilisées au quotidien

Publié le 21/10/2020 par Ondine Fruneau
Une courte expérience professionnelle ne doit pas freiner votre candidature. Une analyse globale des enjeux et des objectifs du poste permet de valoriser vos compétences acquises en-dehors du travail.

Comprenez les enjeux du poste

Si vous estimez ne pas avoir assez d’expérience pour un poste, concentrez-vous sur le besoin du recruteur. Pourquoi l’entreprise recrute, quels sont les objectifs de la mission ? Identifiez les compétences que vous avez mobilisées par exemple pour des projets scolaires ou dans le cadre extra-scolaire. Si vous n’avez jamais occupé de jobs alimentaires, vous pouvez avoir des centres d’intérêt très forts, pour lesquels vous écrivez un blog ou tournez des vidéos sur Youtube. Vous avez aussi mis en œuvre des compétences si vous avez organisé un voyage, que vous êtes engagé dans une association, pratiquez un sport, etc. Il faut sortir de la notion d’expérience professionnelle stricto sensu pour parler de soi, valoriser les compétences mobilisées au quotidien. 

Valorisez votre profil

Pour que le recruteur comprenne bien ce que vos expériences peuvent lui apporter, il ne suffit pas de les lister sur un CV, il faut les mettre en avant en employant des verbes d’action. Vous avez organisé un salon, une rencontre ? Indiquez que vous avez conceptualisé l’événement, piloté l’action de A à Z… Dans votre profil sur les réseaux sociaux ou sur le site Apec, vous pouvez mettre en avant ce qui vous a motivé jusqu’à présent dans votre parcours. Osez dire ce que vous souhaitez faire. N’hésitez pas à pousser la porte des structures comme l’Apec car nous avons les outils pour vous aider à mieux vous connaître professionnellement et avoir tout de suite les clés pour accéder à l’emploi.

Portez un nouveau regard sur les offres d’emploi

Dans les offres d’emploi, vous verrez souvent la mention « deux ans d’expérience » ou découvrirez une exigence de diplôme qui ne correspond peut-être pas exactement à votre cursus. Pourtant cela vaut la peine de répondre. 47 % des jeunes diplômés recrutés par les entreprises ont moins de compétences que celles qui étaient exigées au départ ! Les offres d’emploi sont exigeantes car l’employeur veut y indiquer un maximum de critères pour répondre à son besoin. 

Ayez confiance, vous avez toute votre place sur le marché du travail, les entreprises ont besoin du nouveau souffle que vous allez leur apporter.   

A propos de l’auteure
Ondine Fruneau est consultante développement professionnel au centre Apec de Paris - Gare de Lyon. Elle accompagne les jeunes diplômés, les cadres en mobilité et en réflexion, et les porteurs de projet entrepreneurial. Sa démarche ? Allier méthodologie et créativité pour rendre ses clients autonomes. 

Voir tous les avis de nos experts