Il reste des opportunités pour les jeunes diplômés
L’avis de nos experts
Aurélia Diné

Il reste des opportunités pour les jeunes diplômés

Publié le 23/12/2020 par Aurélia Diné
Oui, le marché de l’emploi a changé et change encore en raison de la crise sanitaire, mais les jeunes diplômés ont des atouts à faire valoir auprès des entreprises.

Jeune diplômé, c’est un atout !

Vous avez des atouts à faire valoir auprès des recruteurs : vous savez vous adapter, vous êtes souvent mobiles, vos connaissances sont à jour et vous avez appris à apprendre. De nombreux recruteurs s’attachent au potentiel des candidats et des candidates et sont prêts à les intégrer et les former. L’Apec est là pour vous aider à valoriser votre potentiel avec des outils, comme l’atelier Objectif Premier Emploi. Le contexte économique évolue et les entreprises procèdent à des remaniements organisationnels et fonctionnels qui génèrent de nouvelles opportunités pour les jeunes diplômés.

Des offres d’emploi pour vous

La crise a créé un besoin accru de fonctions support, dans l’informatique ou les ressources humaines. Les fonctions de comptable ou de commercial en immobilier sont aussi plus ouvertes au recrutement de jeunes diplômés. 
Au-delà de ce marché visible, regardez les offres d’emploi qui vous intéressent et qui sont destinées aux profils expérimentés et seniors. Cela vous donnera une idée de la typologie des entreprises qui recrutent des profils comme les vôtres et des bonnes pistes pour envoyer des candidatures spontanées. Vous pouvez aussi solliciter des professionnels dans une entreprise ou des responsables des ressources humaines du secteur que vous visez, pour leur demander ce qu’ils pensent de votre projet professionnel. Cela permet de créer du réseau et de rester actif dans votre recherche d’emploi.

Appuyez-vous sur les dispositifs

Si vous souhaitez reprendre des études pour compléter votre parcours et coller davantage au besoin du marché, c'est le moment ! L’Etat aide financièrement les entreprises qui embauchent des alternants. Par ailleurs, il existe des aides à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans, des emplois francs pour les jeunes diplômés qui vivent dans les quartiers prioritaires. Pour rassurer les recruteurs, appuyez-vous sur des dispositifs comme les stages d’immersion en entreprise, permises par les conventions de Pôle emploi et des Missions locales, ou les actions de formation préalables au recrutement. Il y a une solution à chaque blocage.

A propos de l’auteure

Avec 15 ans d'expérience dans le recrutement, la gestion des carrières et le conseil, Aurélia Diné, consultante développement professionnel au centre Apec de Marseille, intervient principalement sur l'accompagnement des jeunes diplômés dans la définition ou l'affinage de leur projet professionnel, l'optimisation de leurs outils et démarches de candidature, la détermination et l'atteinte de leurs objectifs. 

Voir tous les avis de nos experts